Les stickers papier arrivent bientôt en boutique. Surveillez les prochaines newsletters !
Newsletter
Pour ne pas manquer les nouveautés et promos, rejoins la liste de diffusion :
Self care

Comment soulager la charge mentale grace au journaling

La charge mentale est un fléau qui étouffe et oppresse.
C’est invisible mais omniprésent dans la tête de la personne qui la supporte.

Avoir une charge mentale est lourd à porter et peut mener à du surmenage, de la tension et même au burn out.
Ce phénomène silencieux, bien connu dans la sphère privée familiale, peut aussi être étendu au domaine professionnel, et même personnel.

Je vous explique un peu plus bas avec des exemples de chaque domaine quelles formes peut prendre cet ennemi redoutable de notre santé mentale.

Pour alléger le poids de cette charge, pouvoir la répartir, voire déléguer quelques points, il faut pouvoir la comprendre et défaire ce sac de noeuds qui se trouve dans la tête, dans un nuage d’anxiété et de tensions.

VIDER SA TÊTE

La première étape de la gestion de la charge mentale est de la rendre concrète et visible.

Je conseille de retirer chaque pensée de sa tête pour la poser sur papier, bien visible devant soi.

Matériel:
– Un bloc de post it
– Un stylo

Sans réfléchir à une organisation, écrire chaque chose que vous devez faire sur un post it dédié. Un post it doit être une action fine, et non un groupe d’actions ou une fin. Par exemple, écrire « laver le linge de bébé » et « laver les serviettes » sur 2 post it plutôt que « faire les machines » sur un seul.

Écrire au maximum tout ce qui pèse dans votre esprit, quitte à remplir le bureau : mieux vaut ici que dans la tête !

ORGANISER ET CONSTATER

Pour cela, je possède deux méthodes.
L’objectif est identique : rassembler les tâches dans des catégories de vie pour mieux identifier ce qui vous envahit au quotidien.

1 – Le mur des pensées

Répartir les post it sur un grand espace de mur vide.
Recouvrir le mur si nécessaire.

Prendre d’autres post it et placer en tête de 3 zones : PERSO, PRO, FAMILLE

Déplacer vos post it dans chaque zone. C’est possible qu’une zone soit plus chargée que d’autres, ne vous inquiétez pas.

2 – Le cahier de décharge

Dans un cahier / Filofax / classeur (A5 ou A6), faire 3 sections.

Par exemple, découper un post it pour faire des marque page et aller rapidement dans la section PERSO, PRO ou FAMILLE.

Déplacer les post it dans les bonnes sections, sans ordre particulier, juste pour « ranger » toutes vos actions aux bons endroits de votre vie.

ATTRIBUER DES DEADLINES & RÉCURRENCES

Certaines actions seront à oublier une fois effectuées. Par contre, d’autres seront à répéter, encore et encore. Je pense par exemple à « planifier les repas de la semaine », « faire les courses », « nettoyer la salle de bain ».

Ces tâches sont récurrentes et on peut dessiner un symbole de flèche en rond (comme le symbole « rafraîchir » du navigateur internet).
Ces post it là ne disparaîtront jamais du mur ou du carnet, ils seront juste dans une colonne séparée ou à la fin du livre jusqu’à ce qu’ils reviennent.

Ils sont le symbole du caractère infini, interminable de la charge mentale. L’entourage nous dira sûrement « ne t’en fais pas, une fois que tu auras fait ce que tu auras dans la tête, tu te sentiras mieux » : PAS DU TOUT car une bonne partie des post it ne partiront jamais.

Le secret pour ne pas être dépassé (même bouffé je dirais) par la charge mentale, va donc résider dans l’équilibre post it récurrents versus post it éphémères.

D’autres post it auront des dates limites pour leur traitement. Notez les en rouge pour les avoir bien en évidence.
En temps qu’être humains, il sera impossible de s’occuper de tous les post it du mur ou du carnet en quelques jours. Alors autant se focaliser sur ceux qui vont bientôt exploser, et repousser les autres à un créneau temporel moins tendu. Ce n’est pas procrastiner, c’est s’organiser en connaissant les limites de soi même.

DELEGUER

Partager le contenu de votre colonne « FAMILLE » avec votre partenaire et vos enfants. Expliquez que maman / papa a tout ça en tête et que c’est difficile de tout garder dans la tête. Demandez de l’aide pour tel ou tel post it (peut être que « vider le lave vaisselle » peut être une source de récompense pour les enfants?)

Discutez des priorités des post it de votre colonne « PRO » avec votre patron, vos collègues, pour voir comment cela peut être réparti autrement dans l’équipe ou dé-priorisé pour ne pas avoir trop de charge sur un laps de temps trop serré.

Quant à la colonne « PERSO », commencez par les post it qui seront urgents ou très attendus / nécessaires à votre bien être (inutile de préciser que les post it de bien être doivent être priorisés comme « Soins du visage » ou « Marche du dimanche matin »). Ce mur / carnet ne doit pas avoir que du négatif. Vous avez le droit d’avoir des actions dont vous ressentez l’envie ou le besoin.

PLANIFIER

Que vous ayez un planning mural ou un bullet journal, vous pourrez déplacer au début de la semaine certains post it sur les jours qui arrivent afin de répartir vos actions sur les journées de votre semaine.

Si un post it n’est pas traité à temps, alors décalez le ou bien replacez le au mur / carnet si il a été dé-priorisé.

Quand un post it est terminé, jetez le ou conservez le dans une section « I DID IT » pour vous encourager à continuer.

POUR ALLER PLUS LOIN

Pour s’organiser avec des kits prêts à l’emploi, n’hésitez pas à m’écrire pour que je vous partage mes idées, mes photos et pourquoi pas que je préparer des kits en boutique que je pourrai vous envoyer directement dans votre boîte aux lettres !

Laissez moi vos commentaires sur cet article pour que je puisse lire vos remarques et écrire d’autres articles qui répondront à vos besoins.

Bonne organisation 🙏

Auteur

lescahiersdepersephone@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi ce site ?

10 décembre 2020